samedi, octobre 21, 2017

 (241) 01 72 20 88

Une nouvelle stratégie

Depuis 2009, le Gabon met en œuvre une ambitieuse stratégie de développement afin de remplir à l’horizon 2025 les critères communément admis pour être classé comme un pays émergent. Baptisée Gabon Emergent, cette stratégie a pour objectif d’obtenir un développement économique et social équilibré dans le respect de l’environnement afin que les richesses du pays concourent à une amélioration générale des conditions de vie des Gabonais.

 Mettre les ressources naturelles au service du développement

Grande pourvoyeuse de richesses, l’industrie extractive occupe une place de premier plan dans le cadre de cette stratégie de l’Emergence.

 
« Le secteur minier et celui des hydrocarbures jouent un rôle primordial dans la mise en œuvre de notre stratégie de développement, celui de « carburant de l’Emergence ».
Ce sont les revenus que le Gabon tire de l’extraction de ses ressources naturelles qui nous permettent de financer nos grands programmes d’infrastructures socio-économiques et la diversification de notre économie. Il est dès lors crucial pour l’Etat d’améliorer la gestion de ses ressources naturelles. Nous voulons  optimiser les retombées économiques pour le Gabon tout en renforçant notre compétitivité pour les entreprises déjà présentes au Gabon et notre attractivité auprès des investisseurs étrangers et nationaux.

Le Gabon peut, grâce à ses ressources et à ses compétences, changer en une génération le niveau de vie de tous ses citoyens et poser les fondations d’un pays prospère pour les générations futures.» SE Ali Bongo Ondimba, Président de la République, Chef de l’Etat

 Optimiser la gestion des ressources naturelles

Dans le cadre de son Plan Stratégique du Gabon Emergent (PSGE), le Gabon a élaboré un Plan Opérationnel Sectoriel Mines et Hydrocarbures qui repose sur 3 axes stratégiques :

  • Axe 1 : optimiser les recettes minières et pétrolières.
  • Axe 2 : promouvoir un tissu industriel national dans le secteur des mines et hydrocarbures.
  • Axe 3 : renforcer les capacités nationales dans le secteur des mines et hydrocarbures.

 

Pour mettre en œuvre cette politique, le Plan Opérationnel s’inspire des meilleures pratiques internationales et notamment de la Charte des Ressources Naturelles (www.naturalresourcecharter.org) qui recommande au niveau de l’Etat :

  • La séparation des fonctions réglementaires et administratives des fonctions commerciales au sein du gouvernement.
  • L’encouragement des investissements du secteur privé.
  • La promotion au niveau national d’une chaîne de valeur ajoutée.

 La création de la Société Equatoriale des Mines s’inscrit dans cette ambition :

  • Valoriser au mieux les ressources naturelles du Gabon par le développement de son potentiel minier.
  • Optimiser la gestion des ressources naturelles en gérant commercialement les participations de l’Etat dans le secteur minier.